Millennials et immobilier

25.08.2014

Millennials et immobilier
Le conférencier et coach international nous aide à comprendre cette génération d'acheteurs et leur impact dans votre domaine. Tout d'abord, notez qu'elle regroupe les personnes nées entre 1977 et 1995 (pour ceux nés entre 1965 et 1976, on parlait de génération X).

Elle représente aujourd'hui 35% des transactions immobilières dans le résidentiel selon Robertson. Leurs particularités: ils recherchent un meilleur équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. Pour éviter certaines contraintes et un fardeau financier trop lourd, ils visent des maisons et terrains plus petits (ce n'est plus forcément un signe extérieur de richesse) qu'ils acquièrent apèrs plusieurs visites de plusieurs biens. Ils prennent le temps d'analyser les quartiers, les caractéristiques des propriétés, de les comparer. Autre point intéressant: la vie urbaine est attrayante. Ils apprécient non seulement les villes mais également les centre urbanisés, avec toutes les facilités, dans les zones suburbaines. Ce n'est pas qu'une question de choix, mais également de moyens car les coûts des hébergements sont parfois prohibitifs dans les centres-villes. Pour beaucoup, la "walkability" est également un critère. Ceux-ci préfèrent marcher ou se déplacer à vélo pour se rendre sur leur lieu de travail. Ceci fait partie intégrante de leur recherche d'un mode de vie plus sain. En outre, ils feront leur choix avec l'aide d'une short-list de 4 propriétés, de leurs amis et/ou de leur famille, qui jouent désormais un rôle clé dans l'achat d'un bien. Notez 5 statistiques intéressantes :

- 67% des acheteurs veulent vivre près de leurs amis
- 65% des acheteurs veulent habiter près de leur famille proche
- 57% des « Millenials » disent être sensiblse ou très sensibles aux économies d’énergies (thème sensible pour cette génération)
- âge moyen des primo accédant = 31 ans
- âge moyen des vendeurs = 57 ans

Ces 2 dernières statistiques ont une incidence sur vos activités. En effet, ces différentes générations ne communiquent pas de la même manière et c'est à vous de faire l'intermédiaire. Vous devez jongler entre les générations et avec les moyens de communication. Vous devez vous adapter à ceux de cette génération. Robertson conseille de demander aux clients comment ils souhaitent communiquer (réseaux sociaux, SMS, etc.) ? Vous vous dites que ce n'est pas pour vous ? Notez tout de même que 73% des vendeurs qui utilisent les réseaux sociaux vendent plus. Une des raisons sans doute est que cette génération a besoin d'information. Elle veut y avoir accès. Elle veut découvrir votre société, vos services, votre réputation et comprendre le marché. C'est essentiel pour accorder sa confiance. La preuve par l'exemple de Robertson: vous participez à un événement et rencontrez une personne qui cherche un hébergement dans la ville alors qu'il vient d'y arriver suite à une relocalisation de la société. Que se passe-t-il après votre discussion ? Gageons que cette personne ira voir sur Internet ce qu'elle trouve à votre sujet et concernant votre entreprise. Selon Robertson, lorsque le "millennial" vous contacte, c'est qu'il s'est renseigné sur vous et vos prestations et a décidé de travailler avec vous. Sans oublier que les recommandations jouent également un grand rôle dans le choix d'un agent. Donc n'oubliez pas de pratiquer un marketing d'instruction !

Contact